Dégustez Liège !

Le palais des prince-évêques et la gaufre de Liège seraient, selon la légende, très liés.

Voici l'extrait d'un texte écrit , à l'époque, par le gouverneur de la province de Liège (Michel Foret) pour la préface du livre "Liège et le palais des prince-évêques, Fonds Mercator-2008.

"... Haut lieu de mémoire et de patrimoine, depuis la fondation lointaine de la Civitas (Cité de Liège) et son expansion sous la dynastie des Carolingiens, le palais a incarné la destinée liégeoise. Notger (Xè siècle) sera le bénéficiaire prestigieux du système de l'Eglise impériale qui donnera naissance à la principauté de Liège. Il reconstruira le palais dont certaines parties auraient subsisté jusqu'au XVIIIè siècle. Son action sera continuée par des personnalités d'exception comme Erard de la Marck (XVIè siècle).

Depuis la Renaissance, le palais n'a cessé de jouer son rôle de lieu central de l'exercice du pouvoir, ce qui explique la décision du roi Léopold Ier et de son gouvernement, après la révolution belge de 1830, de construire un lieu digne des nouvelles institutions provinciales. (Celui-ci est accolé au côté Ouest du palais).

Aujourd'hui, le palais de Liège continue à vivre intensément. Il est considéré comme le plus beau monument civil de Wallonie et reconnu comme tel par son inscription récente sur la liste du Patrimoine européen."

Selon la légende, la gaufre de Liège fut inventée en Belgique par le cuisinier du Prince de Liège, au XVIIIe siècle. Celui-ci ayant demandé une pâtisserie sur base de gros morceaux de sucre perlé, le cuisinier tenta la cuisson d'une pâtisserie type brioche dans un gaufrier avec du sucre perlé mélangé à la pâte.

Un grand merci à mon ami Philippe Hacherelle, ancien collègue et maintenant guide à la ville de Liège, pour ses précieux renseignements.

Dessin aux crayons de couleur sur feuille A3.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout